VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE (VAE)

Qu’est-ce qu’une demande de VAE ?

Inscrite dans le code du travail et le code de l’éducation, la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un droit individuel accessible à toute personne active.

La formation VAE permet aux professionnels d’obtenir un diplôme équivalant à leur expérience professionnelle.

Pour ce faire, la VAE permet d’analyser en différentes étapes les compétences acquises par la personne dans l’objectif de délivrer le titre Agent Privé de Protection des Personnes inscrit au RNCP

Comment accéder à une VAE ?

Vous trouverez  ci-dessous une notice explicative de demande de VAE qui vous aidera dans votre démarche.

Le livret 1 d’une VAE : Dossier de recevabilité

Pour effectuer une VAE, il faut d’abord se renseigner et compléter un livret 1. C’est la première étape d’un long travail.

Également appelé “livret de recevabilité”, le livret 1 d’une VAE a pour but de présenter la démarche et la situation du candidat.

Dans le livret 1, le candidat explique rapidement sa volonté de se lancer dans un travail de VAE et indique le diplôme qu’il vise en fonction des compétences qu’il possède.

Ce sera par la suite à l’organisme certificateur de juger, par rapport aux conditions d’éligibilité de la VAE, si le projet du candidat est recevable ou non (réponse sous deux mois. L’absence de réponse au-delà des 2 mois vaut décision d’acceptation)

L’organisme peut, en cas de refus, conseiller au candidat de tenter un diplôme plus en adéquation avec ses compétences.

Si le livret 1 est jugé recevable, le candidat pourra poursuivre son dossier VAE à travers le livret 2.

Le livret 2 d’une VAE : Dossier de validation

Le livret 2 d’une VAE est l’étape qui suit la validation du livret 1.

Si le travail de validation des acquis de l’expérience se compose principalement de trois épreuves (livret 1, livret 2, oral final), le livret 2 représente le cœur du travail. C’est aussi la partie qui est la plus complexe et la plus exigeante.

Le livret 2 de la VAE doit permettre au candidat d’expliquer précisément les activités menées et les compétences acquises pour prouver qu’il a le niveau requis pour obtenir le diplôme visé.

Toute référence à une expérience doit être justifiée par un document pour être retenue.

Le livret 2 de la VAE contient :

  • un inventaire des activités menées en rapport direct avec le diplôme préparé,
  • une description précise des missions de chaque activité,
  • les compétences acquises lors des missions et activités effectuées.

Coût d’une VAE

Dépôt et étude du livret 1 : 300€
Dépôt et étude du Livret 2 avec jury : 580€

Ces frais couvrent notamment les frais d’inscription et de validation, les frais liés à l’étude des livrets, la vérification des documents mais également les frais liés à l’accompagnement dans l’élaboration des livrets 1 et 2.
Ils incluent également la mise en place du jury et de l’éventuel entretien complémentaire avec la commission

Les étapes de votre demande

1 – Télécharger les documents qui vous permettront de constituer votre demande de VAE

2 – Constitution du dossier de recevabilité

Compléter les pièces téléchargées précédemment, et les retourner à Groupe 9 Academy avec un règlement de 300 euros pour l’instruction de votre dossier par un jury.
N.B. : les frais engagés pour l’instruction du dossier sont dus quelque soit le résultat de cette instruction.

  • Quels sont les critères de recevabilité ?

Vous devez justifier d’au moins trois années d’activités salariées, non salariées de volontariat ou bénévoles* en rapport direct avec la certification visée.

  • Comment calculer la durée d’activité de trois ans ?
    • Sont prises en compte : les activités exercées de manière continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel, en France ou à l’étranger.
      Leur durée totale est calculée par cumul.
    • Ne sont pas prise en compte :les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel, effectués pour la préparation d’un diplôme* ou d’un titre* de l’enseignement professionnel.
    • Comment prouver la réalité des activités exercées ?
      • Activités salariées : par des bulletins de salaires ou des attestations d’employeur ;
      • Activités non salariées : par une déclaration fiscale, déclaration d’existence URSAFF, extrait du K bis (activités commerciales) ou extrait D1 (activités artisanales) ;
      • Activités bénévoles* : par des attestations signées par deux personnes de l’association ou du syndicat, ayant pouvoir ou délégation de signature.
    • Comment est établi le rapport entre les activités exercées et la certification visée ? Les activités exercées doivent être en lien avec les activités définies dans le référentiel de certification* et/ou référentiel d’activités* correspondant. Chaque référentiel est disponible sur demande auprès de l’organisme certificateur ou valideur concerné.

3 – Après étude de votre dossier et en fonction des éléments constatés, le jury propose :

  1. Validation totale :  délivrance du Titre Professionnel,
  2. Validation partielle : Proposition d accompagnement à la formation sur modules complémentaires
    Préparation et  présentation à l’examen,
  3. Refus de validation :   Les frais de dossier restent dus.